s’identifier×
s’inscrire×
Vous inscrire sur ce site

Inscrivez-vous pour ajouter votre page et partager votre méthode de panification. Votre adresse courriel ne servira jamais qu’à vos échanges entre vous et le webmaster avant de publier votre texte, ou sinon pour changer votre mot de passe.

Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

à 9h du bonheur (l’été)

par Jean (licence texte et images : Creative Commons Attribution-NonCommercial-ShareAlike - CC BY-NC-SA)

On est plus proche du bonheur l’été que l’hiver...

  • la veille au soir : le levain est sorti du réfrigérateur puis rafraîchi (farine de seigle intégrale) copieusement pour avoir plus que 300gr
  • le matin à 7h30 : mélange rapide de 300gr de levain, 650ml d’eau, 1Kg de farine et 14gr de sel.
  • durant la matinée : 5 ou 6 fois la pâte est rabattue des bords vers le centre avec un coupe-pâte. En soulevant la pâte, on voit bien l’avancée de la fermentation, et on peut juger de son élasticité... à chaque tour elle se renforce, puis se détend pendant chaque pause.
  • 14h30 : le pâton est déposé entier dans un lange fariné, on lui fait les derniers 4 ou 6 rabats pour retendre la pâte.
  • 15h30 : cuisson dans un four électrique à 280°C pendant 25 minutes, puis à 270°C pendant 15 minutes, avec un pot d’eau pour la vapeur.

Si on compte une heure de refroidissement, ça fait 9h au total...

Je sais pas trop, mais il me semble que ça ressemble fort à la méthode précédente, avec juste des temps un peu différents.
Si je commence à me répéter, c’est que j’ai peut-être trouvé ma méthode préférée...